Prélèvements dans l'air (amiante) : objectif zéro poussière !

Nos services 26/05/2017

Prélèvements dans l'air (amiante) : objectif zéro poussière !

Des prélèvements dans l'air sont réalisés dans le cadre de chantiers de retrait d'amiante ou de travail à proximité ou sur matériaux amiantés. Une part des résultats obtenus est inexploitable : sensibilité analytique (SA) supérieure à 1, filtre illisible, etc.

La raison majeure de cette absence de conclusion est un taux d'empoussièrement général (fibres d'amiante et autres poussières (plâtre, ciment, ...)) trop important. Celui-ci est à distinguer du taux de concentration en amiante. Manipuler un matériau amianté peut en effet provoquer l'émission de fibres d'amiante, mais aussi, et systématiquement, d'autres poussières. Ce sont ces autres poussières qui empêchent l'analyse des filtres. C'est le cas, par exemple, des matériaux amiantés de type "plâtre", "colles", etc.

Afin d'obtenir des résultats exploitables, l'entreprise dont les travailleurs manipulent le matériau amianté doit s'assurer que l'émission des poussières, autres que "amiante", est réduite au maximum. Sans cela, la lecture par le laboratoire d'analyse sera délicate, voire impossible. L'ULSB (Union des Laboratoires de Santé du Bâtiment) a produit un communiqué à ce sujet.

Pour en savoir plus et effectuer des prélèvements d'air ou bénéficier de notre veille réglementaire, technique et normative, nous consulter.