World Trade Center : 9 millions de personnes exposées à l'amiante

Nos services 07/06/2017

Amiante : de nombreuses victimes liées aux attaques terroristes du 11 septembre 2011 dans les "Tours Jumelles"

Le docteur Flores, un médecin américain spécialiste des maladies liées à l'amiante, vient de déclarer que "les résidents new-yorkais ont déjà commencé à développer des cancers causés par les poussières contenant de l'amiante", émis lors de l'effondrement des Tours Jumelles (World Trade Center) à New-York le 11 septembre 2001. Il estime que "une grande partie de la ville a été exposée", soit "9 millions de personnes".

Cette exposition a durée dans les jours, voire les mois, qui ont suivi l'attentat.

Pour rappel, initialement, il était prévu d'utiliser plus de 500 000 tonnes d'amiante dans le cadre de la construction de ces bâtiments. Un lobbying, en phase de construction, lancé par un médecin d'un grand hôpital local, a permis de réduire cette quantité à 500 tonnes d'amiante (sous forme de flocage) pulvérisées dans les 40 premiers étages (sur 110).

Le docteur Flores a rappelé que "la ville entière a été couverte par ces poussières amiantées et, en particulier, le centre ville et Brooklyn".

L'ex-président américain, M Barack Obama, a signé en 2010 une loi instaurant un traitement médical gratuit et une indemnisation aux premiers intervenants de l'attaque terroriste (soit des milliers de personnes parmi les policiers, ambulanciers, etc). Elle ne concerne pas la population exposée, même si un fonds d'indemnisation des victimes a été créé pour indemniser notamment toute personne contaminée pendant le nettoyage prolongé qui a suivi la destruction des tours. En parallèle, près de 10 milliards de dollars ont déjà été versés aux victimes en échange d'un accord instaurant l'absence de poursuite pour les entreprises intervenantes suite à l'effondrement des bâtiments.

A noter que ces poussières contenaient également du mercure, des fibres de verre et du benzène.

Pour en savoir plus et bénéficier de notre veille réglementaire, technique et normative, nous consulter.

 

Source photo Getty