Agents immobiliers : une exposition au risque amiante confirmée

Nos services 16/09/2020

Agents immobiliers : une exposition au risque amiante confirmée

Le magazine de l'INRS, "Travail et Sécurité", vient de publier une synthèse des accidents et maladies professionnelles liés aux activités d'agences immobilières. Les travailleurs de cette branche d'activité sont bien concernés par l'exposition au risque amiante.

Le document de l'INRS

La synthèse présenté dans le magazine "Travail et Sécurité" (édité par l'INRS) décrit les principaux accidents et maladies pouvant toucher les travailleurs des agences immobilières

Même si la sinistralité dans cette branche d'activité est "inférieure à la moyenne tous secteurs confondus", des "particularités existent quant à la nature des risques". Sont notamment présents les chutes de plain-pied et de hauteur et les accidents de la route.

Le risque amiante et les travailleurs des agences immobilières

Le document précise, par exemple, que les maladies liées à l'inhalation d'amiante représentaient en 2018 plus de 11 % des maladies professionnelles reconnues de cette activité.

Les visites de biens pourvus de matériaux amiantés en état dégradation peuvent être une cause de ces maladies.

Pour rappel, des repérages amiante avant vente sont obligatoires pour la mise en vente des biens construits avant 1997. Dans ce cadre, pour certains matériaux, une évaluation de l'état de dégradation des matériaux amiantés est obligatoire.

Dans le cadre de la location d'un bien, le repérage n'est pas systématique ou s'effectue via un DAPP (Dossier Amiante Parties Privatives), limité au repérage de trois matériaux (faux-plafonds, flocage et calorifugeage), voire d'un DTA (Dossier technique Amiante).

Pour en savoir plus et bénéficier de notre veille réglementaire, technique et normative, nous consulter.