Travaux et maintenance en présence d'amiante : nouvelles règles de décontamination

L'INRS a émis des recommandations concernant la décontamination du personnel. Si lors des opérations de désamiantage ou d'encapsulage, la réglementation à ce sujet est claire et détaillée, ça n'était pas le cas pour les interventions soumises à la réglementation "sous-section 4". En savoir plus...

Image produit

Décontamination du personnel (amiante) : les nouvelles règles (travaux et maintenance)

L'INRS, dans son guide de prévention destiné aux interventions d'entretien et de maintenance susceptibles d'émettre des fibres d'amiante (activités dites "sous-section 4"), a émis des recommandations concernant la décontamination du personnel. Si lors des opérations de désamiantage ou d'encapsulage (activités "sous-section 3"), la réglementation à ce sujet est claire et détaillée, ça n'était pas le cas pour les interventions soumises à la réglementation "sous-section 4". L'INRS comble ce "vide" en indiquant quelques principes de bonnes pratiques.

Trois seuils ont été créés : taux d'empoussièrement de 10 f/L, de 1 000 f/L et de 2 500 f/l. Suivant le taux d'empoussièrement du chantier, estimé ou réel, et le nombre d'opérateurs intervenant, il est ainsi parfois nécessaire :

  • de retirer la combinaison sous la douche
  • d'enfiler une seconde combinaison après l'aspiration des poussières sur la première combinaison
  • de mettre en place une unité mobile de décontamination.

 

Pour en savoir plus, Aléa Contrôles propose :

  • des formations à la prévention au risque amiante "sous-section 4" intégrant ces recommandations
  • une veille réglementaire, technique et normative, complète.

 

Nous consulter pour en savoir plus.

 

Management
du risque sanitaire

Parce que le pire est prévisible,
nous vous préparons pour le meilleur.

Trouver mon agence