16 % des cancers attribuables à une exposition à l'amiante !

Nos services 04/02/2015

Parution du bulletin de l'INVS (janvier 2015) : amiante, la surveillance des expositions et de l'impact sanitaire sur la population reste nécessaire.

L'INVS (Institut de Veille Sanitaire) a publié un bulletin synthétique sur l'amiante. Résultat : "entre 6,3 et 16 % des cas de cancers (parmi les cancers suivant : mésothéliome pleural, broncho-pulmonaires, larynx et ovaires) seraient attribuables à une exposition professionnelle à l'amiante chez les hommes et de 1,1 à 1,9 % chez les femmes" ! Il y est ajouté que "les estimations de parts de cancers attribuables à une exposition professionnelle à l'amiante issues d'études internationales sont comprises entre 10 est 20 % des hommes"...

Autres informations issues de ce rapport de cet Institut d'Etat : "les affections consécutives aux expositions à l'amiante vont encore être observées plusieurs décennies en France. La prévention des expositions aux matériaux contenant de l'amiante en place doit être une préoccupation permanente, tant en milieu de travail que dans l'environnement général".

Concernant les mésothéliomes (cancer de la plèvre pulomnaire), il y est indiqué également que l'on "observe une augmentation du nombre de cas annuels entre les périodes 1998-2000 et 2009-2011". Sur ces dernières années (1998-2011), "l'âge moyen au diagnostic était de 72,4 ans ches les femmes et de 71,7 ans chez les hommes". L'INVS ajoute "à ce jour, les estimations produites n'excluent pas que l'épidémie continue de se développer tel que prévu par deux autres études antérieures pendant au moins une ou deux décennies" en France. "L'amiante est à ce jour le seul facteur de risque connu pour le mésothélime pleural". Par ailleurs, "les expositions para-professionnelles représentent près d'un tiers des expositions à l'amiante chez les femmes".

Quant aux retraités artisans, on "estime à 72 % ceux ayant été exposés à l'amiante au cours de leur carrière". Le rapport précise qu'"il s'agit majoritairement de salariés ouvriers qualifiés du bâtiment ou d'artisants couvreurs, plombiers, chauffagistes, maçons, plâtriers et peintres en finitions du bâtiment".

L'INVS conclue que "ces estimations confirment le poids considérables des expositions professionnelles à l'amiante dans la survenue de certains cancers dans la population française".

Vous pouvez consulter le bulletin complet ici et nous contacter pour toute demande d'information.

Pour bénéficier de notre veille réglementaire, technique et normative, cliquer ici.

Toiture amiante Aléa Contrôles